Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Psycom - information et santé mentale Sensibilisation des élus à la santé mentale, Psycom, France
Pour aller plus loin
Psycom - information et santé mentale
  • 11, rue Cabanis 75014 Paris France
  • 01 45 65 86 74
  • contact@nullpsycom.org
  • Camille Joseph
  • c.joseph@nullpsycom.org
  • Psycom


Sensibilisation des élus à la santé mentale, Psycom, France

  • Santé : Santé mentale
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Camille Joseph le 23/12/2014

Ces sensibilisations s'adressent aux élus confrontés aux problématiques de santé mentale et qui veulent s'outiller pour mieux y répondre.

Intégration citoyenne

L’intégration citoyenne des personnes vivant avec des problèmes de santé mentale ne sera effective que si les élus prennent la mesure du rôle qu’ils ont à jouer dans la réponse collective aux questions de santé mentale sur leur territoire. En effet, même si la santé ne relève pas directement de leurs prérogatives, les élus tiennent la plupart des leviers agissant sur la santé (logement, droits, sécurité, éducation, culture, handicap…) et sont responsables du bien-être de leurs concitoyens. Confrontés aux problèmes de santé mentale dans l’exercice de leur missions, ils sont souvent démunis pour y répondre, tant les problématiques sont complexes, mal connues et stigmatisées.

Présentation de la sensibilisation ANCRE

Depuis 2012, le Psycom participe, en lien avec l’ARS Ile-de-France, au développement des Conseils locaux de santé mentale (CLSM)  en proposant gratuitement aux équipes municipales une sensibilisation aux questions liées à la santé mentale. Découpés en deux demi-journées, cette action éclaire les troubles psychiques et l’organisation des soins et proposent une réflexion globale sur l’intégration citoyenne des personnes concernées par un problème de santé mentale.

La sensibilisation proposée aux élus permet :

  • D’expliquer les troubles psychiques ;
  • De présenter les dispositifs d’aide et de soins existants sur leur territoire pour favoriser de meilleures orientations ;
  • De sensibiliser aux mécanismes de la stigmatisation et à la réalité des troubles psychiques.

Elles ont été construites avec et sont animées par des usagers des services de psychiatrie, en partenariat avec d’autres acteurs intervenant dans le champ de la santé mentale.

Evaluation

Les résultats globaux de ces actions sont positifs et indiquent une intention d’agir et une meilleure compréhension des sujets traités. En revanche, la mesure des résultats est partielle concernant le changement des comportements car les moyens d’évaluation développés prennent en compte le discours des participants et non leurs actions à postériori. Les éléments périphériques (implication personnelle, les perceptions avant/après, les intentions d’agir…) renseignent toutefois sur l’impact de ces rencontres.

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: