Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Mutuelle Vivre Ensemble Organisation en web 2.0
Pour aller plus loin
Mutuelle Vivre Ensemble
  • 5 rue de Breuvery 78100 Saint-Germain-En-Laye France
  • 0134513880
  • direction.siege@nullvivre-ensemble.org
  • jlmartinez
  • dirfoyer@nullvivre-ensemble.fr
  • Foyer d'Hİbergement "La Maison"


Organisation en web 2.0

  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par jlmartinez le 02/03/2012

Au sein de la Mutuelle Vivre Ensemble (MVE), dans le cadre de son foyer d'hébergement sur la ville de Saint Germain en Laye nous expérimentons une organisation en web 2.0. Le foyer d'hébergement 'la Maison' est un foyer réparti en quatre structures sur la ville. Nous accueillons 61 personnes entre 18 et 60 ans avec un handicap mentale et psychique. La distance entre les différents lieux de vie nécessite une organisation de l'information afin de donner la possibilité à l'ensemble des professionnels de s'approprier la dite information pour agir. Aussi nous avons construit au travers du schéma directeur du système d'information un projet d'organisation en web 2.0. Voici une formulation d'une expérience effectuée avec des outils de travail collaboratif pour soutenir les équipes pluri-professionnelles d'établissements médico-sociaux. Cette expérience est menée actuellement aussi bien en intra qu'en inter-établissements au niveau de MVE.

Au delà d'une démarche classique par objectif (un objectif de mise à disposition de moyens techniques, un objectif informationnel, un objectif de traçabilité, un objectif organisationnel, un objectif de production de connaissances) ce projet veut servir les missions de l'établissement. Dans le cadre de notre mission principale qui est d'accueillir des personnes avec un handicap mental en foyer d'hébergement et de répondre aux demandes sociales de la législation en vigueur (1998, 2002, 2005, 2007), nous avons la vision de mettre en œuvre l'élaboration d'un système apprenant. Pour cela nous nous appuyons sur l'intelligence des équipes (intelligence collective). L'idée ici est de créer des espaces de travail collectifs qui s'appuient sur l'expertise des professionnels (système expert) nourri des savoirs d'actions (savoir-faire ; savoir-comprendre ; savoir-combiner ; savoir-exprimer). Le système apprenant se construit à partir d'une mémoire. Actuellement du fait de l'ancienneté des professionnels cette mémoire collective est principalement orale. Un des enjeux est de créer une traçabilité de ces mémoires (court, moyen terme et procédurale).

L'idéal est de co-construire ce travail sur un mode participatif en s'appuyant sur l'histoire organisationnelle de l'établissement. Cela permet de dire et de vivre un respect professionnel en prenant en compte ce qui a déjà été élaboré. Mais ce travail d'élaboration, de construction ne s'arrête pas. Les demandes sociales et institutionnelles (lois, mesures de sécurité, rapports, audits, la déferlante des plans, les évaluations, …) évoluent comme les besoins et les désirs des résidants ainsi que de leurs familles. Pour mettre en œuvre ce changement nécessaire à la poursuite de notre mission principale, il est vital de comprendre l'environnement dans lequel on se situe et de le prendre en compte. Aussi l'établissement ne peut pas faire l'économie d'une posture réflexive visible. Une manière de se réapproprier son travail en démontrant par l'action pensée et visible que nous sommes des professionnels. Ainsi le changement peut être « conçu comme un compromis entre des propositions différentes, voir divergentes ».

Les Nouvelles Technologies d'Information et de Communication (NTIC) peuvent rendre visible cette posture réflexive sur la durée. Cette réflexivité visible se construit, s'inscrit, aussi dans le temps. Elle s'élabore par un passage d'une tradition orale à une démarche écrite qui laisse une trace pour permettre en réunion des feed-back, de la compréhension de l'analyse sur l'action. La mémoire de cette réflexivité aiguise notre discernement professionnel pour à son tour devenir action sur laquelle nous pouvons construire, évoluer, changer, nous adapter. Les NTIC identifiés ne sont que des outils permettant ces actions au service des professionnels (ex : mise à disposition d'un espace de travail d'auto-formation en vue d'une certification VAE pour le DEES), eux-mêmes au service des personnes accueillies. Ce dispositif postule qu'approfondir le contenu d'une posture professionnelle au sein de l'éducation spécialisée, dans un climat de travail serein et participatif, est au bénéfice du résidant et de sa famille. Ainsi Le processus de 'dématérialisation de la société' permet à l'établissement de rendre visible son ouverture économique, civique, relationnelle et culturelle.

Une découverte étonnante de cette méthodologie organisationnelle a été de rendre réalisable le fait d'aller à contre-courant de l'idéologie de la concentration. Cette idéologie semble produire sur notre secteur une disloquation des ressources matérielles, humaines et non une mutualisation effective. Elle prétend apporter une souplesse d'action qui contribue paradoxalement à une dispertion de l'agir. L'inévitable stratification organisationnelle produit de la distance et de l'insécurité qui impactent sur le même mode l'accompagnement des personnes accueillies. Le climat institutionnel saisi par cette idéologie en est aussi impacté structurellement conduisant à un accroissement des risques psychosociaux et à une sur-judiciarisation. C'est là où un usage institutionnel co-constructiviste des NTIC soutenu par des valeurs humaines rend la performance accessible pour un coût financier dérisoire (Eléments preuves : SDSI de l'établissement fait à partir du document de l'ANAP et évaluation statistique). Les NTIC, à partir de la mise en oeuvre de valeurs réelles, rendent possible un accompagnement de proximité et sécurisant au travers du contexte d'un processus de rationnalition irréversible

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: