Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER Des chevaux et des hommes, Bougligny, France
Pour aller plus loin
FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER
  • 17 rue de l'Egalité 92290 CHATENAY-MALABRY France
  • 01 46 29 59 00
  • contact@nullamisdelatelier.org
  • marichal
  • foyer.bougligny@nulllesamisdelatelier.org
  • Foyer de Bougligny


Des chevaux et des hommes, Bougligny, France

  • Vie sociale et quotidienne : Vie personnelle et affective
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par marichal le 06/08/2010

Dans le cadre de la création du Foyer Occupationnel de Bougligny en 1999, une activité axée autour des animaux s'est mise en place.

 

 

 

Dans le cadre de la création du Foyer Occupationnel de Bougligny en 1999, une activité axée autour des animaux s’est naturellement mise en place dans les anciens bâtiments. Après un démarrage modeste, à savoir l’accueil de poules et de lapins, nous nous sommes orientés vers l’accueil d’équidés.

 

Après cinq années de fonctionnement et devant l’engouement de notre population face aux chevaux, il nous a semblé intéressant de développer notre savoir-faire et de vouloir proposer ce dernier à l’ensemble d’une population.

 

Les anciens bâtiments du Foyer de Bougligny se prêtent assez bien au développement d’une activité équestre et à l’accueil de public extérieur. Actuellement, quatre boxes permettent l’hébergement d’une jument d’attelage, d’un âne et de deux doubles poneys pour la pratique de l’équitation. Le tout est entouré d’un domaine de 6,5 ha permettant de sécuriser les pratiquants et de travailler en toute sérénité.

 

Toute l’originalité de ce projet consiste en ce fait que des résidents du Foyer de Bougligny ont un rôle important à jouer. En effet, ils se situent à la limite des activités dites « occupationnelles » et d’un vrai travail dans des structures types CAT. Cette activité permet de développer pour ces personnes la notion de rythme horaire, de travail à fournir en un temps donné… Ils ont le statut « d’assistant moniteur » et doivent assurer la sécurité des cavaliers ainsi que l’entretien des équidés et bien sûr l’aide à la préparation des séances.

 

Après une première année de fonctionnement, trois établissements médico-sociaux ont opté pour la pratique de l’équitation dans notre Foyer. Ils ont plusieurs créneaux horaires de manière hebdomadaire. D’autres institutions viennent ponctuellement pour des sorties attelages. Certaines villes et associations nous sollicitent pour réaliser une prestation ponctuelle en attelage lors de certains événements culturels. Nous travaillons alors sur la socialisation et les derniers obstacles tombent sur le handicap.

 

Avec ces institutions médico-sociales, nous prenons le temps de l’observation, puis nous réalisons en équipe une grille d’évaluation individualisée pour chaque participant en fonction de son niveau et de sa problématique. Cette évaluation s’appuie sur quatre domaines importants : L’autonomie, La motricité, La socialisation, La communication.

 

Le but n’est pas d’en faire des cavaliers expérimentés mais de permettre une prise de conscience de soi pour une vie meilleure avec son environnement.

 

         Pour ceux que cela intéresse, nous avons mis en lien avec cette fiche, le document initial du projet tel que nous l’avons proposé au Conseil Général de Seine et Marne pour obtenir une subvention.

 

 

Intérêt pour les publics accueillis

 

Les bienfaits d’une telle activité ne sont plus à démontrer. Donc ce projet permet :

 

-Possibilité pour les usagers d’avoir un accompagnement individualisé et adapté à sa problématique (psychique, physique, de psychomotricité…).

-Possibilité pour les usagers d’avoir un moyen original de développer la socialisation.

-Possibilité pour les usagers d’être valorisés et reconnus (par la participation à des manifestations équestres, le cheval devient médiateur social…).

-Possibilité pour les professionnels du médico-social d’utiliser ce moyen comme véritable support de travail pour structurer, d’améliorer le quotidien de ces personnes et de trouver une structure adaptée à l’accueil de ce public.

 

 

1-    Objectifs et moyens

 

Publics accueillis

 

En terme de public :

Cette activité équestre est mise en place pour des personnes handicapées mentales et/ou sociales, dans un premier temps. Dans un moyen terme, il serait possible d’imaginer l’accueil et la prise en charge d’handicaps moteurs, en sachant qu’elle est vraiment spécifique de par le matériel adapté qu’il faut acquérir.

Cette activité a pour objectifs d’une part d’offrir la possibilité aux personnes accueillies de pratiquer un sport et une passion tout en ayant un accompagnement adapté à sa problématique. Elle a pour vocation de rassembler d’autre part des professionnels du médico-social et du cheval pour travailler autour et au service des personnes accueillies.

 

Moyens

 

Une participation financière sera demandée aux institutions intéressées pour aider à l’entretien des chevaux et du matériel.

Le foyer de Bougligny met à disposition un moniteur d’équitation diplômé d’Etat pour la pratique de l’équitation en respectant les lois en vigueur, ainsi que d’autres personnels susceptibles de devoir intervenir pour une prise en charge adaptée et de qualité (psychomotriciens, éducateurs spécialisés…).

Un contrat sera établi entre l’institution de Bougligny et l’institution intéressée pour définir et organiser la pratique de cette activité, ainsi que les modalités d’horaires et d’évaluation éducative.

 

 

Organisation et rôle du personnel

 

La personne qui gère l’activité équestre (moniteur d’équitation diplômé d’Etat) est seule habilitée à organiser la mise en place et le déroulement des séances. C’est la personne référent autour de laquelle s’organise l’activité.

Des « assistants moniteurs » représentés par certains résidents du Foyer assisteront le moniteur équestre dans le travail (entretien des chevaux, infrastructures, du matériel, aides au sol pour les poneys durant les séances). L’appellation d’assistants moniteurs est un statut créé de toute pièce pour légitimer cette place et cette fonction différente qu’occuperont les quelques résidents concernés.

Le psychomotricien pourrait intervenir en cas de besoin pour compléter le travail autour de la personne.

Les encadrants des personnes accueillies, joueront un rôle important dans la prise en charge des équitants. Ils feront le lien entre le responsable de l’activité et l’institution d’origine de la personne.

 

Modalités des suivis éducatifs et personnalisés

 

Des rencontres préalables à l’accueil de public se feront entre les professionnels encadrants et le responsable de l’activité afin de mettre au point une démarche cohérente au projet de chaque personne accueillie.

Des grilles d’évaluations seront mises en place et tenues régulièrement à jour.

Des rencontres avec les équipes éducatives pourront être envisagées pour renforcer les démarches éducatives.

 

Déroulement type d’une séance poney

 

-         Accueil du groupe / Prise de contact / Moment de rencontre.

-         Pansage de l’animal et attribution des poneys / Apprentissage des gestes / Relation à l’animal.

-         Prise en charge sur le poney dans le rond de longe / utilisation de matériel varié / Corps de séance.

-         Retour écurie / Verbalisation sur ce qui est vécu / Bilan et synthèse avec encadrants et résidents / Rangement matériel.

-         Bilan avec les assistants moniteurs / Compréhension de consignes / Distribution des tâches pour entretien des équidés et du matériel.

 

Déroulement type d’une séance attelage

 

-    Pansage par les assistants moniteurs / Préparation du matériel / Garnissage de la jument.

-         Accueil du groupe / Prise de contact / Moment de rencontre / Consignes.

-         Apprentissage de la conduite en fonction des objectifs des personnes accueillies.

-         Ballades et randonnées / Découverte des paysages / Rencontre avec populations locales.

-         Retour / Prise en charge de la jument et du matériel par les assistants moniteurs.

Synthèse et bilans avec les personnes et les encadrants.

 

 

 

2-        Personne responsable de la mise en œuvre du projet

 

La personne responsable de la mise en œuvre de ce projet d’activité a été la directrice du Foyer Occupationnel de Bougligny, Agnès ROUMEAS, àlaquelle a succédé en 2011 Christine Gautier-Gaisnon. Hervé MARICHAL, Educateur et Moniteur équestre, salarié du Foyer Occupationnel de Bougligny est l’initiateur du projet et la personne garante du bon déroulement de cette activité et de son développement.


 

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 = ?
Votre réponse: