Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER La création d'une bibliothèque-ressource à la MAS de Nemours, France
Pour aller plus loin
FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER
  • 17 rue de l'Egalité 92290 CHATENAY-MALABRY France
  • 01 46 29 59 00
  • contact@nullamisdelatelier.org
  • Marine Duplessy
  • m.duplessy@nullamisdelatelier.org
  • MAS Les Rochers de Nemours


La création d'une bibliothèque-ressource à la MAS de Nemours, France

  • Travail et activité : Formation
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Marine Duplessy le 20/01/2014

La bibliothèque-ressource est un lieu où les membres de l'équipe viennent confronter leur pratique à des écrits théoriques de référence. Ils puisent dans des magazines, des ouvrages professionnels, ou des documents électroniques Les échanges se font parfois, à partir des questions soulevées par la pratique quotidienne. Une permanence pour le prêt de livre est assurée une heure par semaine par l'équipe pilote.

La création d’une bibliothèque-ressource à la MAS de Nemours, France

 

 

 

 

  1. Présentation de la MAS « les Rochers de Nemours »

 

La Maison d’Accueil Spécialisée les Rochers de Nemours est un lieu de vie pour personnes adultes nécessitant un accompagnement permanent pour les actes de la vie quotidienne, ainsi qu’une surveillance médicale et des soins constants. Actuellement, la MAS accueille 39 résidents en internat et  2 en accueil de jour (de 10h00 à 17h00). La population accueillie est composée pour moitié de personnes en situation de handicap mental et/ou psychique, et pour moitié de personnes en situation de polyhandicap. Trois unités de vie, comptant chacune de 6 à 7 personnes, sont destinées à chacune de ces deux catégories de résidents. Toutes comprennent une cuisine, un salon et une salle à manger. Par ailleurs, chaque résident dispose d’une chambre individuelle avec salle d’eau. Il s’agit d’un espace personnel où l’équipe n’intervient que pour les nécessités de la prise en charge. Chacun est libre de personnaliser sa chambre.

 

Au quotidien, il s’agit, à travers l’aide et les soins, de prendre en compte le résident en lui parlant, en le sollicitant, en suscitant l’échange et les choix. Des activités de vie sociale, en particulier d’occupation et d’animation (travaux manuels, lecture, musique, dessin, équithérapie, zoothérapie, cuisine, soins esthétiques, danse…) sont destinées à préserver et à améliorer les acquis, ainsi qu’à prévenir les régressions. Les professionnels qui interviennent à la MAS sont : l’équipe vie quotidienne composée des aides soignantes, aides médico-psychologiques, ainsi que l’équipe paramédicale formée d’une psychomotricienne à temps plein, ainsi que sur des temps variables, d’infirmières, d’un ergothérapeute, d’un kinésithérapeute et d’une orthophoniste. Par ailleurs, une psychologue, un médecin généraliste et un médecin psychiatre y officient à temps partiel. Du personnel de nuit, une équipe administrative, logistique et technique, une équipe de coordination et de direction sont également nécessaires pour un fonctionnement continu 24h sur 24 et 365 jours sur 365.

 

  1. Le principe de la bibliothèque ressource

 

Début 2011, un diagnostic interne mené au sein de l’institution fait émerger une demande des salariés concernant des besoins en formation, par le biais notamment d’ouvrages professionnels. C’est dans ce contexte que surgit l’idée de créer une bibliothèque. Mme Libouban, alors coordinatrice santé de l’établissement, se charge de porter le projet et en assume le pilotage. En septembre 2012, Mme GARCIA (Aide-soignante) et Mme DUPLESSY (psychomotricienne) se joignent ensuite à l’équipe déjà composée de Mme GOURMEL (secrétaire de direction), Mme ELZINGRE (Agent de Service Intérieur), Mme ANDRE (Infirmière), Mme BISSON (Accompagnante) et Mme DAUPHOUD (Aide médico-psychologique), motivées par l’envie de se former et de faire avancer le projet. Depuis le départ de Mme Libouban, ce sont elles qui portent désormais le projet de la bibliothèque.

 

Les ressources offertes par la bibliothèque de la MAS sont les suivantes : un fonds documentaire à vocation professionnelle sur les thèmes suivants : handicap, médical, psychologie…, constitué de DVD et d’une liste d’ouvrages dont les titres proviennent des demandes du personnel ; un abonnement à diverses revues spécialisées (ASH, Doc’AMP, Santé mentale, Aide-soignant magazine…), des journaux (l’Eclaireur, journal local) et des catalogues (formations diverses, séjours adaptés…) ; un coin bureau avec ordinateur. Pour ceux qui souhaitent emprunter les ouvrages, une permanence est assurée à tour de rôle par les membres de l’équipe pilote le jeudi de 16 à 17h. Le reste du temps, les revues sont consultables sur place à tout moment. Par ailleurs, la bibliothèque est également conçue comme un lieu de détente et de rencontre, que les professionnels de l’établissement peuvent investir à n’importe quel moment de la journée. C’est un espace confortable, où l’on peut s’assoir et prendre le temps d’une boisson chaude. Dans l’idéal, la vocation du lieu pourrait être d’offrir un écho aux questions surgies chez chaque professionnel lors de ses prises en charge quotidiennes. Ainsi, les questions qui porteraient par exemple sur une pathologie en particulier, pourraient être nourries par des échanges entre les professionnels de l’établissement, autour de références théoriques.

 

  1. Un accouchement laborieux

 

Depuis 2011, le portage du projet a été une tâche lourde pour Mme LIBOUBAN. En effet, dans un premier temps, la méthodologie proposée par la direction de l’établissement imposait une réflexion théorique avant toute mise en œuvre concrète du projet. A la base, il n’y avait même pas de salle disponible pour localiser cette bibliothèque, et il était question d’une simple armoire fermé à clef. L’avancement du projet a été lent, mais conforté d’étape en étape du fait de son inscription dans le plan d’actions prioritaires (PAP) de l’établissement durant 3 PAP successifs. En tant que pilote du projet devant en rendre compte à la direction, Mme LIBOUBAN a dû également placer les salariés face à leurs responsabilités, ce qui a permis en septembre 2012, d’impliquer de nouvelles participantes dans la phase de mise en œuvre du projet.

 

Entre Septembre 2012 et Mars 2013, il aura fallu une vingtaine de réunions pour mener à bien la création de la bibliothèque-ressource, à raison d’environ 3 réunions par mois. Initialement, ces moments de rencontre -souvent pris sur des temps libres- ont été consacrés à discuter, élaborer les questionnaires destinées à cerner les attentes et lister les demandes des futurs usagers. Vint ensuite la phase de formalisation, marquée par l’écriture de procédures et des entretiens avec la Direction, afin de définir le budget qui serait alloué. Enfin, la recherche d’un local, l’achat des fournitures documentaires et l’aménagement des lieux ont marqué l’étape finale de concrétisation du projet.

 

 

  1. Un peu de temps et une dose de bonne volonté 

 

Outre les 2000 euros de crédit alloués par la direction, il aura fallu un investissement en énergie conséquent de la part des personnes qui ont porté le projet, pour aboutir finalement à la création de la bibliothèque. En effet, s’il existait bien au départ un local comprenant un ordinateur -qui servait à l’origine de salle informatique, cet espace était peu investi. En ce sens, la transformation de ce lieu en bibliothèque s’est accompagnée d’une opération de remise en valeur du local. Pour ce faire, le choix puis l’achat de mobiliers, de papiers peints, de peinture, puis la réalisation des travaux par les membres du personnel ont participé à faire de la bibliothèque un espace accueillant et attractif. Enfin, l’achat  des fournitures documentaires, de tableaux, d’une cafetière et d’une bouilloire sont venues donner une touche finale à l’aménagement des lieux. En somme, les achats ont donc été effectués sur la base du budget alloué par la direction, tandis que l’implication du personnel dans la réalisation des travaux a permis d’optimiser le coût complet.

 

  1. Un premier bilan

 

Quelques mois à peine après l’inauguration, le bilan de l’utilisation qui est faite de la bibliothèque est encore mitigé. Jusqu’à maintenant, il existe bien des personnes qui vont régulièrement y boire un café, et l’utilisent afin de faire une coupure dans le déroulement de leur journée de travail. Certaines personnes se sont également approprié le système d’emprunt, elles ont fait part de leur satisfaction et ont commencé à faire des demandes pour de nouveaux titres. Cependant, ces personnes restent encore trop peu nombreuses. C’est pourquoi, afin d’augmenter la fréquentation de la bibliothèque, il est d’ores et déjà prévu d’offrir davantage d’informations, de répertorier les titres des ouvrages disponibles dans un fichier informatique. Par ailleurs la mise en place d’un système d’extension régulière des ressources documentaires est actuellement en cours.

 

Une expérience telle que la création de la bibliothèque-ressource pourrait être reproduite dans d’autres structures, sous réserve de bénéficier d’un crédit budgétaire et d’avoir un local à disposition. Ceci dit, il faut également être prêt à s’armer de patience et d’une grande dose de volonté. Mais, à en croire l’équipe de la bibliothèque-ressource de Nemours, le jeu en vaut la chandelle : pour elles, les nombreux écrits et propositions adressées à la direction, à faire valider ont été l’occasion d’apprendre à monter un projet et à le porter. Au final, le conseil qu’elles donnent aux lecteurs d’Handiplanet qui souhaiteraient se lancer : « Sachez que cela va demander du temps mais, si c’est un projet qui vous tient à cœur, tenez bon car il s’agit d’une expérience enrichissante et valorisante ».        

 

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: