Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Mathëllef a.s.b.l. Le Mutferter Haff, un lieu thérapeutique de réhabilitation sociale et professionnelle, grâce à une pension pour chevaux et à une brasserie, Moutfort, Luxembourg
Pour aller plus loin
Mathëllef a.s.b.l.
  • 12, um Kinert L-5334 Moutfort Luxembourg
  •  +352 ) 27 69 27 - 1
  • accueil@nullmathellef.lu
  • Roland Kolber
  • roland.kolber@nullmathellef.lu


Le Mutferter Haff, un lieu thérapeutique de réhabilitation sociale et professionnelle, grâce à une pension pour chevaux et à une brasserie, Moutfort, Luxembourg

  • Santé : Santé mentale
  • Europe : Luxembourg
  • Fiche d'expérience

Par Roland Kolber le 19/06/2017

Mathëllef asbl a comme objectif principal de faire fonctionner un service de psychiatrie ouverte, moderne, répondant aux normes d’une psychiatrie humanitaire, mettant l’accent sur la personne et non seulement sur sa maladie.
 
 
1. Les éléments du contexte
 
 
 
Où se situe Mutferter Haff et la brasserie Beim Pier ? De quels locaux disposez-vous ?
Le Mutferter Haff  est un atelier thérapeutique et protégé pour des personnes souffrant de maladies psychiques, géré par Mathëllef asbl, dont la brasserie « Beim Pier » fait partie intégrante. Il se trouve à Moutfort, dans la commune de Contern au Grand-Duché de Luxembourg.
1) En ce qui concerne la « Pension pour chevaux », notre asbl dispose de 30 boxes pour la location pour chevaux, d’un manège intérieur, d’un manège extérieur, d’une longe couvert, ainsi que de de pâturages (+/- 3,5 HA).
2) La brasserie « Beim Pier » peut accueillir 45 clients au restaurant et dispose de deux salles pour réunions et conférences au premier étage du bâtiment.
 
Quels sont les éléments principaux du projet de l’association Mathellef asbl ?
1) Le Mutferter Haff est une institution psychiatrique à seuil bas, c. à d. que, mis à part un certificat médical (exigé par le Ministère de la Santé), il n’y a pas d’autres contraintes pour une admission dans un des ateliers.
2) Le Mutferter Haff est le seul atelier thérapeutique et protégé au Luxembourg qui accepte des horaires de travail hebdomadaires allant de 1 heure à 40 heures. 
3) Afin de combattre activement les préjugés vis-à-vis des malades psychiques, en rapprochant les deux populations visées, Mathëllef asbl a délibérément choisi des ateliers, des activités, qui demandent et favorisent la visite de personnes de l’extérieur, sans aucun rapport avec la psychiatrie.
- La pension pour chevaux : des visites quotidiennes des propriétaires et de leur familles sont habituelles au Haff.
- La brasserie est fréquentée actuellement par une trentaine de clients par jour.
4) L’atmosphère de travail au Haff joue un rôle primordial : Situé en pleine verdure, à l’écart des maisons d’habitations, cette atmosphère de paix, de sérénité, de vacances et de bien-être doit pouvoir se ressentir également dans les relations professionnelles, thérapeutiques  et éducatives au quotidien.
 
Quels sont les types de services proposés par Mutferter Haff?
 
1) La pension pour chevaux : Mathëllef asbl loue des boxes pour chevaux à des propriétaires privés et assure l’encadrement professionnel de ceux-ci (nettoyage journalier des boxes, alimentation des chevaux, services d’encadrement à la demande comme p. ex. mis au pré, longage, etc., entretien des alentours, …
Une équipe composée de 2,75 ETP d’éducateurs-instructeurs, professionnels équestres,  encadre un groupe de +/- 25 personnes souffrant de maladies psychiatriques.
2) La brasserie « Beim Pier », une brasserie tout à fait ordinaire, offre des plats du jour de lundi à vendredi, des menues à la carte les lundis, mercredis et vendredis soirs, ainsi que les samedis et les dimanches.
L’équipe encadrante se compose de 2,25 ETP d’éducateurs-instructeurs, professionnels de la restauration. Ils encadrent +/- 25 personnes souffrant de maladies psychiatriques, départagés en deux équipes, l’équipe des aide-cuisiniers et les aide-serveurs.
 
Quels collaborateurs  accueillez-vous dans vos ateliers thérapeutiques?
 
Les collaborateurs malades sont des personnes qui souffrent de maladies psychiatriques, certifiées par un médecin-psychiatre. Le Mutferter Haff accepte aussi deux collaborateurs par atelier qui bénéficient du régime Revenu d’Inclusion Sociale REVIS (ancien RMG), sans pathologie psychiatrique pertinente.
D’autre part nous acceptons aussi régulièrement des stagiaires, dans le cadre de leurs études secondaires et/ou secondaires techniques et dans le cadre de leur spécialisation (études universitaires).
 
2. La finalité de l’expérience
 
 
Le Mutferter Haff a été créé pour répondre au besoin croissant au Luxembourg :
1) de places travail thérapeutiques dans le cadre de la réhabilitation psychiatrique de personnes souffrant de maladies psychiques et
2) de places de travail protégé, d’inclusion professionnelle dans le cadre de la loi sur le revenu des personnes handicapées, loi du 12 septembre 20013.
3) Création d’une structure ouverte psychiatrique, donnant libre accès à tout citoyen, permettant, par des contacts réguliers, aux personnes concernées et à la population dite « normale » de mieux se connaître et de s’apprécier mutuellement.
 
Mathëllef asbl a toujours comme objectif principal de faire fonctionner un service de psychiatrie ouverte, moderne, répondant aux normes d’une psychiatrie humanitaire, mettant l’accent sur la personne et non seulement sur sa maladie.
Un autre objectif était de donner aux personnes les plus démunies la possibilité d’accéder le plus vite possible à une structure de réhabilitation psychiatrique afin de garantir au mieux une continuité des soins qui fait encore largement défaut au Luxembourg.
 
Pourquoi avoir choisi ces deux activités, cheval et brasserie, aux investissements conséquents ? 
 
Au delà de ce qui a déjà été exposé dans la mission de Mutferter Haff au point 3 du premier chapitre,  un autre point important était le contact avec les chevaux. En effet, en encadrant régulièrement des chevaux, en nettoyant leurs boxes, en leur donnant à manger et en les mettant au pré, ce contact régulier et fréquent avec ces animaux a un effet direct et immédiat sur les collaborateurs malades du fait que des relations s’installent facilement et favorisent le bien-être des collaborateurs.
Pour ce qui ets de la barsserie, son bon fonctionnement démontre clairement que le préjugé que les personnes souffrant de maladies psychiques ne veulent pas de contact avec les gens bien portants et vice-versa est faux, car le nombre de clients augmente régulièrement et l’équipe d’aide cuisiniers et d’aide-serveurs fonctionne bien et les demandes d’admission dans cet atelier sont très sollicitées.
 
3. La mise en œuvre, le fonctionnement
 
Sur quelle période se sont étalées l’installation et la montée en charge ? 
 
Le projet, rédigé en 1995, au moment de la donation du terrain de 5 HA à Mathëllef asbl a pris beaucoup de temps en raison de problèmes indépendants de la volonté de Mathëllef asbl. 
RÉSUMÉ :
Début 1995 Proposition de la donation de terrain par la famille Kohl -Rédaction du projet
20/09/1995 Constitution de la fondation « Stëftung Mathëllef » 
12/10/1995 Réunion au Ministère de la Santé pour définir les missions de la STM dans le cadre de la réforme de la psychiatrie
1998 Premier budget pour la construction de la ferme thérapeutique
1999 Remboursement du budget au Ministère pour raisons indépendantes de  Mathëllef
20/04/1999 Assemblée constituante de Mathëllef asbl
01/03/2002 Engagement d’un coordinateur de chantier sur base d’un contrat de vacation
29/08/2003 Arrêté G.D. autorisant d’accepter la donation du terrain
20/06/2004 : Concours d’architecte – Choix du projet de LUX-ACI
15/09/2005 Demande pour l’autorisation de bâtir à la commune de Contern
15/09/2005 Demande Commodo - Incommodo auprès du Ministère de l’Environnement 
21/09/2005 Eaux et Forêts 
15/12/2006 Autorisation de la part de l’administration des eaux et forêts
15/07/2007 Nouvelle demande pour cause de modification des plans
15/08/2008 Autorisation Commodo - Incommodo (Environnement)
13/10/2008 Autorisation de bâtir de la commune de Contern
15/11/2008 Début du chantier
 Déc. 2008 Fermeture du chantier d’abord pour cause d’intempéries et ensuite pour raisons financières (subside MISA)
01/10/2009 Réouverture du chantier
01/11/2010 Ouverture de l’atelier thérapeutique
14/05/2012 Ouverture officielle du Mutferter Haff
 
Quel est votre mode de fonctionnement ? 
 
- Le concept de psychiatrie sociale
L’atelier thérapeutique « Mutferter Haff » travaille selon le concept de la psychiatrie sociale. Conformément à cette conception, la prise en charge des personnes malades psychiques met l’accent sur les causes sociales des troubles psychiques. Les références sociales et les conditions familiales et sociétales des personnes malades sont prises en compte avec la même attention que les considérations médicales usuelles. A côté de ces aspects physiques, neurologiques et psychiques, le milieu social revêt une importance capitale et est considéré comme cause première pour un bon nombre de troubles psychiques.
- L’interdisciplinarité
Pour assurer cette prise en charge, les méthodes de travail se basent sur le principe de l’interdisciplinarité qui implique la mise en commun des compétences, des connaissances et des qualités de chaque membre du personnel de l’atelier ou des collaborateurs externes. C’est de cette collaboration coordonnée de tous que naît la plus value du principe de l’interdisciplinarité, indispensable pour prendre en charge et accompagner le malade psychique dans le respect de sa personne.
En pratique, ce principe peut être réalisé par :
Une hiérarchie tant soit peu plane, en déléguant les responsabilités selon les compétences professionnelles psychiatriques spécifiques, la communication de toute information pertinente et utile pour le bien-être et le développement personnel et professionnel du malade et de son entourage, qu’elle soit de type médicale, psychologique ou sociale, l’accessibilité facile et permanente pour chaque membre de l’équipe pluridisciplinaire à ces informations, des réunions régulières de l’équipe complète et de l’équipe encadrante (mensuellement/hebdomadairement), des réunions régulières avec la personne concernée pour surveiller son évolution professionnelle, pour adapter les démarches réhabilitatives entreprises pour éventuellement redéfinir les lignes de conduite et les objectifs de la prise en charge.
- Le principe de la communauté thérapeutique (therapeutische Gemeinschaft)
Le concept de la « communauté thérapeutique » (therapeutische Gemeinschaft) peut être considéré comme un vaste domaine d’action thérapeutique englobant la totalité des énergies thérapeutiques de la structure concernée, ici de l’atelier thérapeutique. En même temps, elle est constituée par la communauté des malades qui la composent et qui se soutiennent mutuellement dans leurs processus thérapeutiques, c’est une communauté de vie temporaire. Des malades avec des problèmes similaires se décident d’utiliser les moyens de la communauté pour participer à leur thérapie sous la guidance de personnel compétent.
- Les valeurs véhiculées par une telle communauté sont :
- honnêteté et franchise
- équilibre en ce qui concerne le « prendre » et le « donner »
- croissance personnelle pour assumer ses devoirs et faire valoir ses droits
- confiance dans les vertus thérapeutiques de la communauté
- confiance dans le pouvoir de la volonté et de la conscience
- responsabilité personnelle vis-à-vis de soi-même et des autres
- sens de la communauté.
 
 
 
4. Quelle évaluation faites-vous aujourd’hui ?
 
 
Mathëllef asbl essaye de faire de son mieux et de continuer sur son chemin, qui est celui de l’émancipation, de l’inclusion des personnes souffrant de maladies psychiques.
 
La satisfaction de Mathëllef asbl est que le concept semble fonctionner, d’une part du point de vue des personnes souffrant de maladies psychiques et d’autre part de nos clients, que ce soient des locataires de boxes ou des clients de la brasserie.
Il est certain que le Mutferter Haff devra encore faire des efforts sérieux pour arriver à approcher la réhabilitation des personnes souffrant de maladies psychiques selon le concept de l’inclusion des personnes handicapées.
 
Quels changements avez-vous pu constater ? Quelles évolutions vous semblent souhaitables ?
 
Le concept de tout projet devrait toujours se remettre en question, reconnaître des erreurs et savoir faire les changements qui s’imposent.
Au Mutferter Haff, nous avons constaté que le concept de la mise « face à face » des personnes concernées et des personnes bien portantes est valorisant pour les deux populations. 
Une évolution nécessaire semble être la participation des personnes concernées à tous les niveaux décisionnels, c’est pour cela que nous commencerons dès cette année le projet « Increasing participation by taking responsability!“
 
Quelles difficultés avez-vous rencontrées ? Quelles sont les limites d’une action de ce type? 
Les difficultés, il y en a partout et il y en aura toujours. Mais, on peut les surmonter, les dépasser ou les contourner. Le plus important est qu’il faut s’adapter à son environnement politique, social et médico-psycho-thérapeutique pour assurer la survie du projet. 
Les limites sont celles, imposées par la réalité, mais avec un peu de créativité, on arrive à les dépasser et il faut absolument respecter le principe qu’il ne s’agit jamais de créer un meilleur environnement aux personnes concernées, mais à leur permettre de vivre mieux et bien dans notre société !
 
Quels enseignements en tirez-vous, à l’usage de ceux qui sont tentés de s’inspirer de votre action ?
Je citerais ici bien volontiers librement notre Président, Monsieur Guy de Muyser :
« Avec moi il faut faire attention, je suis originaire de Wiltz, de l’Oesling (région du Nord de Luxembourg) et je suis connu pour être têtu ! »
J’y consens et je signe …
 
 
 
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: