Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil SISS Appedia Une démarche d'intégration scolaire et sociale d'enfants avec troubles autistiques au SESSAD de Châtenay Malabry, France
Pour aller plus loin
SISS Appedia
  • 2 rue Paul Gauguin 92290 Châtenay-Malabry France
  • 01.46.31.34.36
  • sissappedia@nullsfr.fr
  • muller
  • sissappedia@nullsfr.fr


Une démarche d'intégration scolaire et sociale d'enfants avec troubles autistiques au SESSAD de Châtenay Malabry, France

  • Enfance : Intégration scolaire
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par muller le 06/08/2010

Le SISS APPEDIA (Service d’Intégration Scolaire et Sociale géré par l’APPEDIA : Association de Parents et Professionnels pour l’Education, le Développement et l’Intégration des Autistes et Apparentés) permet de scolariser des enfants autistes, grâce à des classes d'intégration et au programme d'éducation structurée.

Le contexte du Service d’intégration scolaire et sociale (SISS)
Cf : extrait de l'article paru dans la revue de l'ANAE en documents joints

L’APPEDIA a participé, dès 1986, à la création de 3 classes : 2 CLIS (classe d’intégration scolaire) pour les enfants de 6 à 11 ans, à Châtenay-Malabry et à Meudon, et une UPI (unité pédagogique d’intégration) pour les enfants de 11 à 16 ans, à Meudon La Forêt.

Une convention, assortie d'une charte de fonctionnement, a été signée avec l'Education Nationale. Elle précise les rôles de chaque professionnel et le fonctionnement de la classe

L’éducation structurée que nous proposons aux enfants et adolescents autistes est une prise en charge qui utilise et adapte divers outils pédagogiques dont les supports concrets et visuels permettent aux personnes atteintes d’autisme de se les approprier. Ceci afin de développer le vocabulaire, la communication, les apprentissages, l’autonomie.

Cette éducation structurée s’inspire fortement des techniques éducatives du Programme TEACCH .
L’élaboration d’un projet éducatif individualisé (P.E.I.) s’appuie sur l’évaluation des possibilités de communication et d’interaction sociale, des capacités, des difficultés mais aussi du comportement et du niveau d’autonomie de chaque individu atteint d’un syndrome autistique. De ce fait, des tests spécifiques réalisés par la psychologue sont utilisés tels que le PEP-R (Profil Psycho-Educatif pour l’enfant, forme révisée), l’AAPEP (Profil Psycho-éducatif pour Adolescents et Adultes autistes). le Vineland, le K-ABC, le WPPSI-III, le WISC-IV, l’EDEI, GRAM, etc. Ces outils d’évaluation permettent de dégager pour chaque enfant et adolescent autiste accueilli un profil de développement qui objective les compétences acquises, non acquises et celles en voie d’acquisition. C’est sur la base des potentialités (ou émergences) de chaque jeune que seront déterminés des objectifs individualisés à court, moyen et long terme afin de garantir une prise en charge éducative adaptée au plus près des besoins des enfants et adolescents autistes .


Finalité de l’expérience vécue

A l'origine, en 1986, il s'agissait d'offrir une éducation adaptée aux enfants autistes, et en situation d'intégration car les enfants autistes ont besoin, plus que tous autres, de modèles de communication et d'interactions sociales pour se développer. Actuellement, c'est devenu une évidence pour tous, entérinée par la loi 2005. Un grand nombre d'enfants autistes sont maintenant scolarisés avec le soutien d'un Assistant à la Vie Scolaire (AVS) ou d'un Service d’Education Spécialisée et de Soins A Domicile (SESSAD) ordinaire. Du coup, notre vocation (= problèmes à résoudre) évolue : nous accompagnons à l'école des enfants des enfants dont les symptômes autistiques sont trop sévères pour le soutien cité ci-dessus, mais qui néanmoins peuvent bénéficier de l'intégration scolaire, et éviter ainsi une prise en charge plus lourde, en milieu spécialisé.

Un autre problème à résoudre est le diagnostic précoce, dès 3 ans, et la nécessaire prise en charge adaptée le plus tôt possible. Notre service vient d'obtenir l'agrément CROSMS (Comité régional d’organisation sanitaire et médico social) pour créer 2 classes en école maternelle, sur un modèle similaire aux classes existantes.

Difficultés spécifiques : se référer au tableau dessiné à partir de la classification internationale des maladies CIM 10, l'autisme c'est… ( en documents joints)

L’accompagnement des enfants
Cf : extrait de l'article paru dans la revue de l'ANAE ( en documents joints)

Au sein de la classe, l'accent est mis sur les apprentissages concrets et immédiatement utiles :
Compter peut s'acquérir à travers la confection d'un gâteau et des mesures nécessaires, ou encore par le biais de l'achat des ingrédients. Tout est conçu dans la classe pour faciliter la compréhension des tâches et leurs déroulements dans le temps.
- chaque enfant a son emploi du temps imagé,
- chacun a un poste de travail aménagé, protégé des interférences difficiles à gérer,
- la permanence des informations doit passer par un support visuel écrit dessiné ou photographié,
- les outils de communication individualisés.

La classe spécialisée est aussi un lieu protégé dans lequel on apprend les interactions sociales, qui seront ultérieurement transposables en milieu ordinaire.

Les enfants autistes ont de grandes difficultés à comprendre les codes sociaux et le langage verbal. Ces incompréhensions ont pour conséquence de multiples troubles du comportement. Tout ce qui s'apprend "spontanément", ou par mimétisme, pour un autre enfant n'est pas acquis par l'enfant autiste (tels que l'hygiène, l'alimentation, la communication, la capacité d'imitation, de jouer, l'accès à l'imaginaire,…).


Les partenaires et les moyens mis en œuvre
Cf : extrait de l'article paru dans la revue de l'ANAE : (voir document joint)

La classe de l’Ecole Ferdinand Buisson a été l’une des premières classes d’intégration d’enfants atteints d’autisme créée en France. Elle a vu le jour en septembre 1986 grâce au partenariat actif de l’Education Nationale, de la CRAMIF, de la DDASS des Hauts de Seine, de la Mairie de Meudon et de l’APPEDIA (ou Association de Parents et Professionnels pour l’Education, le Développement et l’Intégration des Autistes et Apparentés).(Cf: plaquette voir document joint)

Le SISS APPEDIA (Service d’Intégration Scolaire et Sociale géré par l’APPEDIA) composé d’une équipe pluridisciplinaire avec un directeur, une secrétaire, un pédopsychiatre, une psychologue, une orthophoniste, une psychomotricienne et trois éducatrices accompagne 15 enfants et adolescents de 2 CLIS et de l’UPI ainsi que de leurs familles.




Evaluation

L'éducation structurée est l'outil le mieux adapté pour la prise en charge des personnes autistes, et la situation d'intégration est d'une grande richesse pour leur développement. Au regard du handicap, l'évolution de chaque enfant est positive. Cette évolution est particulièrement rapide et marquée pour les enfants n'ayant pas bénéficié de ce type de prise en charge : les troubles du comportement s'amenuisent les premières semaines et les acquisitions de la première année de scolarisation sont remarquables.

Malgré ces constatations encourageantes, l'autisme ne se guérit pas, et le différentiel entre l'âge de développement d'un enfant autiste par rapport à un enfant ordinaire va croissant. L'accompagnement des parents vers cette prise de conscience, et pour l'adolescent, vers une structure spécialisée, et non intégrée est une lourde tâche.

Autre difficulté : la généralisation de la prise en charge individuelle en milieu scolaire permet de bons résultats cognitifs, mais au détriment d'un travail sur l'autonomie, la communication et même la socialisation (l'enfant reste sous la tutelle de son AVS). Ces 3 points restent pourtant les obstacles les plus difficiles à franchir et, s'ils ne sont pas travaillés au cours de l'enfance, risquent d'invalider une intégration intéressante dans le monde du travail, même protégé.
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: